La saison des projets contrariés ?

30 mai 2019

Pour notre voyage vers Berlin et les lacs du Mecklembourg nous avions prévu de rejoindre le Rhin à Coblence en passant par la Moselle.

Hélas, pour ce faire, il faut emprunter le Canal de la Marne au Rhin.
Ayant souffert l’an passé sur ce canal de la quantité d’herbes incroyable qui entravait la progression du bateau, nous avons contacté les Voies Navigables de France pour vérifier l’état du canal. Et la situation ne s’est apparemment pas améliorée…
Trop échaudés par cette très mauvaise expérience, nous avons ressorti les cartes et opté pour une route au nord passant par la Meuse.

Nous espérons, bien sûr, avoir pris la bonne option ! L’avenir nous le dira…

Autre contrariété : notre passage à Paris, au port de l’Arsenal, par lequel nous aimons commencer nos croisières, a failli être annulé. Lorsque nous appelons la Capitainerie du port pour nous assurer qu’une place est disponible, on nous répond que le port est complet et ceci sans espoir de solution car la liste d’attente est longue.
A la dernière minute avant d’embouquer l’Oise à Conflans Sainte Honorine, nous rappelons l’Arsenal qui nous dit qu’une place est finalement libre ! Nous pensons que le système de gestion du port est bizarre, mais nous sommes ravis de mettre le cap sur Paris où nous pourrons rencontrer nos amis.